Un séminaire à Tiwanaku

Situé à quinze kilomètres du lac Titicaca, Tiwanaku (ou Tiahuanaco) est avant tout un mystère. Ses monuments et statues sont source de spéculations parmi les archéologues et les historiens depuis de nombreuses années. Jugez plutôt : selon certains, ce serait la plus vieille ville du monde ; pour d’autres, c’était un endroit sacré pour les Aymara, un peuple indigène qui prospéra ici bien avant l’arrivée des Incas ; d’autres enfin sont persuadés que le site fut bâti par des extraterrestres, ceux-là mêmes qui auraient créé les lignes de Nazca au Pérou !
Niché dans les Andes boliviennes, Tiwanaku fut construit à environ 3 500 m d’altitude, ce qui rendit l’édification de ses bâtiments massifs d’autant plus difficile que leurs pierres durent être transportées sur une grande distance. On estime que la construction du site débuta dès l’an 500, d’autres édifices ayant été ajoutés cinq ou six siècles plus tard. Les pierres utilisées pour ces temples, monolithes et statues furent découpées de façon à pouvoir être assemblées sans mortier. Les plus lourdes pèsent près de 100 tonnes. Le site avait été abandonné quand les Incas arrivèrent au milieu du XVe siècle.
Et pour certains historiens, cet abandon constitue un grand mystère. Pour d’autres, les habitants d’origine étaient des fermiers qui cultivaient la terre et, une fois celle-ci inapte à la culture, ils partirent simplement sinstaller ailleurs. Les Incas créèrent leur propre mythe au sujet de Tiwanaku, qui selon eux était le lieu même de naissance de l’humanité.
Il est étonnant que l’on en sache si peu au sujet de ce site, alors qu’il s’avère aussi important et impressionnant que les pyramides d’Égypte, les lignes de Nazca, Stonehenge en Angleterre ou Pétra en Jordanie. Ce qui est sûr, c’est que sa visite est une des expériences les plus inoubliables qui soit !

Comments are closed.