Posts Tagged ‘Lisbonne’

Quand on va à Lisbonne

Mercredi, octobre 11th, 2017

J’adore voyager. Tout récemment encore, j’ai pratiqué un voyage de groupe à Lisbonne. Mais à mon retour, on m’a posé une étrange question. Belle maman m’a en effet demandé pourquoi je continuais à voyager. Après tout, il y a actuellement des attentats un peu partout ! Je n’ai pas pu lui offrir une réponse claire sur le moment, tellement son propos m’a sidéré. Ce que nous montre l’attentat qui s’est produit en Espagne, c’est que la sécurité totale n’existe plus nulle part, désormais. Où qu’on se rende, il serait illusoire de présumer qu’on est complètement protégé de tout risque. Toutefois, deux positions sont ducoup envisageables. Soit l’on fait le choix de rester chez soi, soit l’on choisit de ne rien changer. Pour ma part, ne plus voyager me semble insensé. Je n’ai même jamais compris pour quelle raison le tourisme faiblissait quand un pays était touché par une attaque. Bien sûr, s’il y a des attentats quotidiennement, c’est autre chose. Je n’irais pas me risquer en Syrie, quand même. Mais ne plus aller à Londres en raison des risques ? C’est franchement aberrant. Il faut comprendre que les risques d’être blessé par une attaque sont ridiculement faibles. Et c’est pareil pour Paris. Pas moins de 32 millions de touristes voyagent à Paris chaque année, alors que les attentats ont fait 130 victimes. Soyons clairs, je ne minimise absolument l’importance de ce drame : je note seulement que c’est un chiffre bien faible comparé au nombre de touristes qui y vont tous les ans. En outre, choisir de voyager moins en raison d’un possible attentat me paraît tristounet. C’est en premier lieu renoncer à la richesse du monde ; et c’est en second lieu remplir l’objectif terroriste : en se laissant contaminer par l’épouvante. D’une certaine façon, c’est comme si l’on s’interdisait de faire l’amour par peur d’attraper le sida. Avec pour conséquence la disparition de l’espèce humaine. Quelle logique ! Quoi qu’il en soit, ce voyage de groupe m’a plu énormément. Si vous êtes en quête de votre prochaine destination vacances, voilà l’agence qui en est responsable. En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste renommé de l’agence du voyage groupe à Lisbonne.

Nossa Senhora do Monte

Jeudi, avril 30th, 2015

Un séminaire à Lisbonne m’a récemment permis de découvrir un site particulièrement joli de la ville, que je vous invite à découvrir si vous passez un jour par la capitale portugaise : Nossa Senhora do Monte (notre-Dame-de-la-Colline, pour les non bilingues). Ce site, quoique légèrement en retrait, mérite une petite visite, ne serait-ce que pour la vue qu’il offre sur la ville toute entière. Lisbonne a en effet été construite sur sept collines (à croire que c’était la mode, à l’époque). Et Nossa Senhora do Monte se dresse sur la plus haute. Vêtue de blanc, faisant un signe de bénédiction avec l’une de ses mains, la statue de la Dame domine les toits rouges de la cité et les eaux du Tage en contrebas. Derrière elle se trouve la chapelle qui lui est consacrée et qui date de 1243. C’est à cet endroit qu’au IVème siècle l’évêque de Lisbonne, Sao Gens, fut martyrisé. Près de la chapelle, un point de vue (le Miradouro) se compose de jolies terrasses carrelées. Il suffit de tourner son regard vers la gauche pour apercevoir les fabuleux créneaux du château Saint-Georges, qui mérite également une visite. Une courte promenade à pied depuis le Miradouro y mène. On peut y monter dans les tours et flâner le long des remparts. Le mieux est de s’y offrir un café, en profitant de vues encore plus incroyables de la cité. Si vous projetez de visiter la Dame mais n’avez pas envie d’y aller à pied (il faut compter environ 30 minutes de marche depuis le centre de la ville), vous pouvez prendre le tramway n° 28. Pour information, les tramways de Lisbonne sont réputés pour leur aspect rétro. Et l’itinéraire du 28, qui gravit les collines de la cité, est un véritable enchantement. Les habitants de la région disent qu’il vaut mieux se rendre au Miradouro au crépuscule. Lorsqu’il fait beau, le ciel devient en effet d‘un bleu intense, puis vire au rose cendré à proximité des eaux sombres, couleur d’encre, du Tage. Notre-Dame-de-la-Colline brille alors de tous ses feux dans son sanctuaire en verre. Plus bas, lors des chaudes soirées d’été, les lumières jaunes et orange de Lisbonne scintillent. Car la lumière est l’un des atouts incontestables de Lisbonne. Ce séminaire a été une véritable cure de luminothérapie (comprenez : j’en suis revenu bronzé. Pour en savoir plus, suivez le lien vers le site de l’organisateur de ce séminaire à Lisbonne.