Posts Tagged ‘cours livre sterling’

Des séminaires à Londres moins cher

Mercredi, février 20th, 2013

Des séminaires à Londres moins cher, à cause de la monnaie. La capitale britannique qui est déjà une ville très chère, voit maintenant ses prix baisser du fait du cours de la livre, en baisse sur celui de l’Euro. Londres devient donc une ville de plus en plus attractive pour l’organisation de séminaire. Sur la monnaie britannique, les réflexions de George Soros font autorité. Le spéculateur américano-hongrois, célèbre pour avoir réussi à chasser la devise britannique hors du système monétaire européen, en 1992, serait-il prêt à parier à nouveau sur sa chute ? « C’est ce que font les marchés », avait tranché M. Soros, interrogé au Forum de Davos, à la fin du mois de janvier. Depuis la mi-février, la livre est devenue la deuxième monnaie la plus vendue, juste après le yen japonais, si l’on en croit les données de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC), l’organisme qui surveille les marchés à terme américains. En deux mois, la devise britannique a dégringolé de 5 % face au dollar et de 5,7 % face à l’euro. Mercredi 20 février, elle s’échangeait à 1,15 euro, au plus bas depuis octobre 2011. La faiblesse de la livre n’étonne guère les analystes. Elle ne fait que refléter une économie britannique en piteux état. Au quatrième trimestre 2012, le Royaume-Unia vu son produit intérieur brut repasser dans le rouge. Un recul de 0,3 % qui, s’il se poursuit, fait planer la menace d’un « triple dip » : une retombée dans la récession pour la troisième fois depuis 2009. Des exportations mal en point, une demande domestique atone, des finances publiques sous pression : le tableau n’est guère encourageant. Le gouvernement conservateur de David Cameron est d’ailleurs accusé par l’opposition travailliste d’avoir tué la croissance avec sa sévère cure d’austérité. Pour l’instant, la rigueur tarde à porter ses fruits. Les dépenses continuent d’augmenter plus vite que les recettes. Les agences de notation ont prévenu : après Washington et Paris, Londres est à son tour menacé de perdre son triple A, ce gage de solidité financière et sésame pour emprunter à bon compte sur les marchés. A lire également sur Séminaires Londres.