Menace sur la sécurité à Ryiad

Lundi soir, trois attentats suicides ont eu lieu presque simultanément au coeur de Ryiad. Le bilan fait état de 90 morts, des ressortissants étrangers et une proportion non négligeable d’américains; 10 à 12 selon le département d’État auquel il faut ajouter une qarantaine de blessés. Un attentat survenu la veille de l’arrivée de Colin Powell à Ryiad Le secrétaire d’État n’a pas tardé à s’exprimer sur ses auteurs en déclarant: «Les attentats portent la trace d’Al Quaida».
Lundi soir, trois attentats suicides ont eu lieu presque simultanément au coeur de Ryiad. Le bilan fait état de 90 morts, des ressortissants étrangers et une proportion non négligeable d’américains; 10 à 12 selon le département d’État auquel il faut ajouter une qarantaine de blessés. Un attentat survenu la veille de l’arrivée de Colin Powell à Ryiad Le secrétaire d’État n’a pas tardé à s’exprimer sur ses auteurs en déclarant: «Les attentats portent la trace d’Al Quaida».
Des attentats prévisibles:
Les attentats ont visé trois complexes résidentiels et administratifs situés dans la partie Est de la capitale saoudienne, habités principalement par des Américains et d’autres Occidentaux. Les Services de renseignements
les Américains avaient dévoilé début mai avoir des éléments qui leur permettaient de croire à la préparation des opérations anti-américaines. Quant à leurs auteurs, le ministre saoudien de la défense, Nayef Ben Abdel Aziz, très vite pointé du doigt les membres du réseau Al Quaida. D’aprés le ministre saoudien, les kamikazes font partie du groupe des dix-neuf personnes dont les forces de sécurité avaient annoncé être à la recherche. Annonce faite le 8 mai dernier, après avoir découvert deux jours plus tôt un stock d’armes (grenades, explosifs, armes de tout calibre, fusils mitrailleurs, kalachnikovs et du matériel de communication). Dix-sept membres de ce groupe lié à Al Quaida étaient de nationalité saoudienne.
Désirez l’arrivée de Colin Powell dans son pays, le ministre de la défense se veut rassurant en expliquant que ces attentats ne sont aucunement liés à la visite de ce dernier. Dans un entretien donné à un journal saoudien, le ministre explique à propos des auteurs de ces attentats que ‘ces jeunes ont nui à eux mêmes, à leur pays et à leur religion, dont ils ont dénaturé l’image, de même qu’ils ont porté atteinte à l’ensemble des musulmans, en particulier des Saoudiens ». En effet cet attentat risque de mettre le royaume wahabbite dans le colimateur de ceux qui mènera la guerre contre le terrorisme.
Le retrait des troupes américaines
Il semble que les États-Unis ont compris que le retrait des troupes américaines en terre sainte musulmane soit l’une des revendications d’Oussama Ben Laden. En effet, en avril dernier, le Département d’État a annoncé le retrait des troupes américaines avant la fin de l’année. Ce sont 5000 soldats postés sur la base du Sultan qui se sont rencontrés à une présence qui a commencé en 1991. Cette décision si elle a été mise en œuvre mais à l’abri relations entre les deux pays. Recul résultant de l’après 11 septembre, dont quinze des dix-neuf auteurs étaient des Saoudiens. Malgré malgré cette apparente prise de distance, l’Arabie Saoudite demeure un allié utile dans la région
Cet attentat vient surtout conforter les dirigeants américains dans leur politique sécuritaire. Dans l’après midi midi, G.W Bush a déclaré: «les attentats commis en Arabie Saoudite, le meurtre des citoyens américains et des citoyens d’autres pays viennent nous rappeler que la guerre contre le terrorisme se poursuit».

Comments are closed.