Les opportunités du libre marché

Le libre marché est la bête noire des énarques, et les intellectuels qui sont nés avec une cuiller en argent dans la bouche sont légion quand il s’agit de le décrier. A les en croire, en effet, le libre marché ruinerait les prolétaires. D’où leur hostilité instinctive pour le libre marché, tant il leur importe de protéger les gueux… Selon eux, donc, les pays en en voie de développement seraient anéantis par la tyrannie du libre marché et l’existence des plus humbles en serait encore plus difficile au quotidien. Cette idée est pour moi et depuis longtemps un contresens. Et au cours d’un meeting à Rome la semaine dernière, un participant s’est employé à disséquer point par point cette perception. Sa démonstration rejoignait parfaitement mon point de vue. Parce que dans les faits, le raisonnement tenu à l’encontre du libre marché va en fait à l’encontre de la réalité. Les habitants des pays pauvres sont en effet principalement victimes du manque de libre marché. Il suffit pour s’en convaincre de voir que les plus démunis vivent là où la possibilité de vivre comme ils l’entendent est la plus faible : ils ne sont pas libres de se déplacer librement, ni d’acheter et de vendre comme ils le souhaitent. Limiter le libre marché revient à limiter la liberté. C’est ce qui explique l’absence de libre marché dans des dictatures telles que l’ex-Allemagne de l’Est, par exemple. Un constat somme toute logique : un régime qui se défie de son peuple au point de lui refuser la possibilité d’exprimer son opinion dans les urnes ne reconnaîtra certainement pas à ce peuple le droit de réaliser ses choix sur le libre marché ! Lors de ce meeting Rome, l’intervenant est même allé plus loin dans son argumentation, en établissant que le libre marché est dans la réalité nettement propice aux populations pauvres. Grâce au libre marché, en effet, la majorité des populations défavorisées dans le monde ont pu consacrer un budget moins élevé à l’alimentation qu’il y a 20 ans. Parce que pour les pays en voie de développement ayant opté pour le libre marché (et qui ont par conséquent ouvert leurs frontières pour importer des produits), la population profite non seulement d’un plus grand choix en matière de produits, mais également à des prix bien plus accessibles ! Si le thème vous intéresse, vous retrouverez toutes les présentations des conférenciers sur le site de l’organisateur de ce séminaire en Italie.

Tags: , ,

Comments are closed.