Archive for janvier, 2012

Séance de pilotage en simulateur

Lundi, janvier 9th, 2012

Il est actuellement permis de se mettre aux commandes d’ un Airbus 320 en simulateur de vol pro. Cette expérience extraordinaire est suivie dans un espace de qualification des PNC à Roissy et Lyon. Ces personnel navigant iront ensuite travailler pour l’aérien. Les simu de vol professionnels sont des prodiges de technologies, mus par des vérins hydrauliques, qui créent parfaitement les trajectoires d’un appareil. Cette activité est très affectionnée par les épris d’aviation, mais également par les personnes qui veulent découvrir la profession de pilote d’avion.

Les intervenants sont reçus par un pilote instructeur sur le centre de formation. Un court briefing de 30 minutes est prodigué puis commence la session de simulateur. La personne peut sélectionner son point de départ et son endroit d’arrivée. L’individu pourra aussi créer la plupart des situations météorologiques tout comme les surprises qui peuvent survenir pendant le vol. Les épris de simulation aiment. Cependant également les individus qui ont peur en avion. Beaucoup de personnes ont peur dans l’avion à cause d’une désagréable expérience de vol. Des individus ont éprouvé des turbulences difficiles, comme des conditions encore plus éprouvantes comme être atteint par un éclair en cours de vol, ou pareillement une perte moteur. Toute situation de vol éprouvante provoque une peur du prochain envol.

Pour se battre contre cette crainte et cette peur de prendre l’avion. Les simulateurs sont maniés par les professionnels pour proposer des séances antistress pour lutter contre la phobie de l’ avion. Ces stages sont sur mesure et proposés à l’individu pour une plus grande efficacité. La préparation de 3 heures consent au particulier d’appréhender la dynamique d’un airbus et de se placer en condition, là aux commandes d’un aéronef. Entraindé d’un pilote de ligne, l’individu combat ses appréhensions afin de mieux les comprendre et les maitriser. Les simulateurs proposés sont des Airbus et simulateurs Boeing.

La diposition de piloter l’un et le simu Boeing sont discordantes. La manière de pilotage Airbus est basée sur le manche à balai – vous créez une impulsion sur le manche à balai et l’aéronef va conserver la posture qui vient de lui être établi, sans permuter l’angle sur le manche à balai. Ceci s’avère parfois troublant pour un jeune pilote. A l’inverse, le simu Boeing maintient un sentiment de vol régulier. Le manche est traditionnel, et il convient de conserver l’attaque sur le manche à balai pour garder l’attaque ou l’angle d’attaque de l’appareil. Pour chercher de l’altitude, vous tirez sur le manche à balai, et il faut conserver cette angle d’attaque pour continuer à s’élever. A l’opposé sur l’Airbus, vous activez un attitude d’ascension, et il est possible de relâcher le manche à balai. L’avion poursuit sa grimpée. Afin de rétablir l’angle, il convient ainsi agir sur le joystick pour recouvrer l’assiette primitive. Il n’y a pas de choix idéal pour votre simu A320, tout dépend des attentes des particuliers. De toutes manières, la session en simu professionnel est exceptionnelle.