Gonflée à bloc… en ballon

novembre 21st, 2017

Récemment, j’ai pratiqué avec ma chère et tendre un vol en montgolfière. C’était dans le Gers, et c’était carrément fantastique. J’y suis pourtant allé en traînant la patte (c’est ma moitié qui avait fortement insisté pour que je la suive là-dedans), mais je dois admettre que j’ai été franchement émerveillé, une fois à bord. Parce que les sensations y sont juste grandioses ! Bien entendu, ça n’a rien à voir avec les sensations qu’on peut éprouver dans d’autres engins aériens. Mais ce sont des sensations remarquables. Et impossibles à oublier ! Parce qu’on fait bien plus que se promener dans les airs, en fait. Ca, ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Dès lors que l’on s’élève dans le ciel à bord de la montgolfière, l’esprit aussi prend de la hauteur. Et ça, c’est vraiment curieux. Ce n’est pas facile à expliquer. C’est une sensation qu’on ne ressent à aucun moment en avion, par exemple. Peut-être est-ce dû au silence qui règne dans une montgolfière. Je ne sais pas trop, mais c’est en tout cas grandiose. Les vols ont lieu au petit matin, parce qu’en journée, le soleil engendre des courants d’air chaud qui peuvent être dangereux. On survole donc un monde encore endormi. D’une certaine façon, c’est comme contempler la naissance du monde. Plus on monte, plus tous les éléments du paysage rapetissent : on a donc un peu aussi l’impression d’être un dieu admirant le réveil de sa Création. C’est impossible de vous raconter ce qu’on ressent là-haut, mais c’est absolument prodigieux. Néanmoins, je ne pense pas que tous les passagers aient eu les mêmes impressions que moi. Nous étions cinq à bord de la montgolfière, et certains semblaient juste pressés de voir leur quartier depuis le ciel. Mais en définitive, ce n’est pas différent d’un film : celui-ci peut être vécu très différemment en fonction des spectateurs ! En bref, si vous avez des vols près de chez vous, tentez l’expérience ! D’ailleurs, je vous mets en lien le site par lequel nous sommes passés pour ce vol, on y trouve tous les détails. Et admirer le monde par les yeux de Dieu, ce n’est tout de même pas un truc qu’on peut réaliser tous les jours… Pour plus d’informations, allez sur le site de cette activité de baptême en montgolfière dans le Gers et trouvez toutes les infos.

Gestion des eaux usées municipales dans l’EOCAC

novembre 21st, 2017

Dans les pays de l’EOCAC, une proportion relativement élevée de la population est desservie à l’aide de systèmes centralisés de collecte des eaux usées urbaines. La couverture des zones rurales est bien moindre, malgré les réels progrès accomplis par certains pays de la région au cours des années 1980. Le Moldova, par exemple, a construit 650 stations de traitement des eaux usées dans des localités rurales au cours de la période en question. Dans les années 1990, de nombreux systèmes d’assainissement de la région se sont dégradés en raison de la décentralisation de l’infrastructure sociale vers des collectivités locales aux capacités financières restreintes. Ainsi, en Arménie, le budget global de l’ensemble des collectivités s’élevait à seulement 2 % du budget national, tandis qu’un village moldave disposait d’un budget de l’ordre de 10 000 euros pour financer l’ensemble des services d’infrastructure, qu’il s’agisse des écoles, et des routes, ou de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement. Au cours de cette même période, les services d’approvisionnement en eau et d’assainissement ont également pâti d’un manque d’efficacité (des systèmes démesurés aux coûts unitaires élevés), de politiques tarifaires et de réglementations économiques inadaptées, et d’un manque de modèles d’activité appropriés en matière d’exploitation, d’entretien et de financement des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement, tout particulièrement dans les petites villes et les zones rurales. Ces difficultés rencontrées par les opérateurs du secteur de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement se sont accompagnées d’une très forte baisse du revenu des ménages et de l’accentuation des écarts de revenu, ce qui a entraîné des problèmes d’accessibilité pour de nombreux foyers. Cela a particulièrement été le cas dans les petits villages isolés (d’une population inférieure à 500 personnes) où le revenu des ménages a baissé alors que les coûts unitaires des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement y étaient 2 à 3 fois plus élevés que dans les endroits plus peuplés. Cependant, la situation s’est nettement améliorée depuis 2000 dans la plupart des pays de l’EOCAC, tout du moins dans les zones urbaines, en général avec l’aide de partenaires de développement. Aujourd’hui, ces pays accordent davantage d’importance à l’amélioration de l’assainissement en zone rurale. Les progrès qui y ont été réalisés sont liés à la révision des normes techniques dépassées qui a permis d’adapter la capacité des nouveaux systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement aux besoins réels et prévus en matière de services, et à la mise en place de modèles économiques à l’attention des opérateurs du secteur, notamment en ce qui concerne la « régionalisation » des services municipaux de l’eau, des associations locales et des opérateurs privés.

Quand on va à Lisbonne

octobre 11th, 2017

J’adore voyager. Tout récemment encore, j’ai pratiqué un voyage de groupe à Lisbonne. Mais à mon retour, on m’a posé une étrange question. Belle maman m’a en effet demandé pourquoi je continuais à voyager. Après tout, il y a actuellement des attentats un peu partout ! Je n’ai pas pu lui offrir une réponse claire sur le moment, tellement son propos m’a sidéré. Ce que nous montre l’attentat qui s’est produit en Espagne, c’est que la sécurité totale n’existe plus nulle part, désormais. Où qu’on se rende, il serait illusoire de présumer qu’on est complètement protégé de tout risque. Toutefois, deux positions sont ducoup envisageables. Soit l’on fait le choix de rester chez soi, soit l’on choisit de ne rien changer. Pour ma part, ne plus voyager me semble insensé. Je n’ai même jamais compris pour quelle raison le tourisme faiblissait quand un pays était touché par une attaque. Bien sûr, s’il y a des attentats quotidiennement, c’est autre chose. Je n’irais pas me risquer en Syrie, quand même. Mais ne plus aller à Londres en raison des risques ? C’est franchement aberrant. Il faut comprendre que les risques d’être blessé par une attaque sont ridiculement faibles. Et c’est pareil pour Paris. Pas moins de 32 millions de touristes voyagent à Paris chaque année, alors que les attentats ont fait 130 victimes. Soyons clairs, je ne minimise absolument l’importance de ce drame : je note seulement que c’est un chiffre bien faible comparé au nombre de touristes qui y vont tous les ans. En outre, choisir de voyager moins en raison d’un possible attentat me paraît tristounet. C’est en premier lieu renoncer à la richesse du monde ; et c’est en second lieu remplir l’objectif terroriste : en se laissant contaminer par l’épouvante. D’une certaine façon, c’est comme si l’on s’interdisait de faire l’amour par peur d’attraper le sida. Avec pour conséquence la disparition de l’espèce humaine. Quelle logique ! Quoi qu’il en soit, ce voyage de groupe m’a plu énormément. Si vous êtes en quête de votre prochaine destination vacances, voilà l’agence qui en est responsable. En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste renommé de l’agence du voyage groupe à Lisbonne.

La recette pour mieux résister à une crise

octobre 6th, 2017

Quels sont les éléments qui aident nos sociétés et nos économies à résister à une crise ? C’est une question essentielle à laquelle la crise de 2008 nous a tout de même permis de répondre.La crise financière et économique mondiale qui a débuté en 2008 a laissé de nombreuses régions de l’Union européenne en proie à des niveaux élevés de chômage, de dette publique et de dette privée. Pour bon nombre de personnes et de familles, elle a été synonyme de difficultés sans précédent et de lutte pour joindre les deux bouts. La crise a aggravé des problèmes qui existaient déjà depuis un certain temps et a donc touché certains pays plus durement que d’autres. L’environnement d’investissement était plus favorable dans certains pays et certaines entreprises étaient plus compétitives, tout comme certains marchés du travail et certains systèmes sociaux ont mieux absorbé les chocs et ont pu offrir une protection plus efficace contre les effets négatifs de la crise. Dans les pays les plus résilients, des emplois ont également été perdus, mais les entreprises ont réussi à en créer de nouveaux plus rapidement. Les systèmes de sécurité sociale, en particulier les allocations de chômage, ont aidé les citoyens à garder la tête hors de l’eau au cours des transitions, et les services publics ont mis l’accent sur la reconversion professionnelle et la réinsertion sur le marché du travail. Les régimes de revenu minimal ont aidé les citoyens à subvenir à leurs besoins élémentaires et à vivre dans la dignité. Les pays dans lesquels les partenaires sociaux ont été étroitement associés aux réformes du marché du travail affichent des résultats positifs durables, car la participation desdits partenaires a garanti l’adhésion d’un large éventail de parties prenantes aux processus de réforme.

Maitriser les systèmes d’information

août 30th, 2017

Dans le contexte français, où l’absence de compétence technique est devenue un atout déterminant pour l’accès aux postes de direction des systèmes d’information12, les méthodes de management de système selon les normes IS 9001 et IS 27001 acquièrent la propriété de prédictions autoréalisatrices : pour les raisons évoquées ci-dessus, de nombreux DSI ont d’ores et déjà emprunté cette démarche, et leurs collègues en retard, qui n’ont pour boussole dans cet univers que l’air du temps et le qu’en dira-t-on, trouveront facilement auprès de leurs pairs la confirmation que c’est bien dans cette voie qu’il faut aller. Les sommes considérables englouties par ces méthodes n’apparaissent pas forcément comme des inconvénients, puisqu’elles renforcent l’importance et le prestige de celui qui les ordonne, et donnent satisfaction à la direction générale qui ne dispose en général ni des informations ni des moyens d’investigation nécessaires pour se former une opinion sur le sujet, et qui peut faire état du recours à ces méthodes éprouvées pour répondre aux questions des auditeurs ou des actionnaires. Quant à nous, nous nous efforcerons au cours des chapitres suivants de dispenser les principes de sécurité substantielle qui nous semblent le socle de ce que doit être aujourd’hui un système sûr, et que plus grand monde ne peut se permettre d’ignorer totalement, que ce soit dans l’entreprise ou dans l’usage privé des ordinateurs et des réseaux. De ce qui précède peut-on déduire qu’il faut forcément être ingénieur informaticien pour devenir directeur du système d’information ? Non, mais un DSI (et d’ailleurs tout dirigeant) devra posséder, pour remplir ses fonctions, un certain nombre de compétences, et il ne pourra pas faire face aux problèmes qui se posent à lui uniquement avec des procédures administratives normalisées. Le rôle de l’informatique dans le monde contemporain est tel que nul ne peut plus se passer d’en connaître les techniques de base. Source : Agence SEO Lille

La démission du Général

juillet 25th, 2017

La démission mercredi du général de Villiers en désaccord budgétaire avec Emmanuel Macron est la première crise du quinquennat, estime jeudi la presse inquiète des suites que pourrait avoir cette affaire. Pour Le Monde, c’est une « crise historique et inédite ». « Une « crise inédite », titre également Le Figaro. « L’une des premières grosses crises du quinquennat », écrit les Echos. « Une crise politico-militaire », titre en pages intérieures Le Parisien. « Les premières crises sont souvent celles qui marquent le mandat et les esprits », rappelle Johan Hufnagel, dans Libération. Et l’éditorialiste de se demander « si ce +silence dans les rangs+ disproportionné » ne serait pas « le signe d’un président incapable d’accepter la moindre critique ». Pour Arnaud de La Grange, du Figaro : « le président a commis une double faute sur le fond et sur la forme ». Et pour lui, le Président a « choqué l’opinion. Les Français savent à qui ils doivent leur liberté et la protection de leurs enfants ». « Les choses sont claires : on n’est pas en face d’un conflit d’ego, mais bien en face d’une crise profonde. La première vraie crise du mandat en cours. La méthode aura des suites politiques », assure Michel Urvoy, dans Ouest-France. « La crise des armées est majeure et loin d’être terminée! Pis elle affaiblit le début de ce quinquennat », affirme pour sa part Hervé Chabaud, du Journal de la Haute-Marne. « Une crise institutionnelle majeure », renchérit Dominique Garraud, de la Charente Libre pour qui le Chef de l’Etat « aurait pu en faire l’économie ».  « Le malaise est grand et ne se dissipera pas si facilement. Parce que cette démission est un événement historique et qu’elle touche à un corps d’État redevenu très populaire depuis les attentats », explique Pascal Coquis, des Dernières Nouvelles d’Alsace. « Sa méthode de résolution des conflits, sans retenue, en imposant le rapport de force, se fait jour » et inquiète Olivier Pirot, de La Nouvelle République du Centre-Ouest. « Ce n’est pas de nature à apporter de la sérénité à nos troupes », déplore Bruno Dive, dans Sud-Ouest. Emmanuel Macron « a politiquement tort lorsqu’il brise le lien de confiance entre lui et +ses+ soldats en humiliant leur chef », estime Hervé Favre, de La Voix du Nord. Pour Hubert Coudurier, du Télégramme : « C’est le premier gros bug du quinquennat parce qu’il met en scène un chef de l’État face au chef d’une institution, aujourd’hui, très populaire ». « Une erreur de débutant », juge-t-il. « C’est bien d’avoir un statut aux yeux des dirigeants de la planète, mais c’est mieux un matériel en état. Et ce n’est pas le cas », s’emporte Yann Marec, du Midi Libre. « Le président Macron a commis un important faux pas. L’armée française est bien au bord de la rupture », insiste Laurent Bodin, dans l’Alsace, avant de mettre en garde le chef de l’Etat : « en cas de nouvelle attaque, le président Macron aura du mal à justifier sa décision de ne pas avoir épargné le budget des armées. »

Le Qatar importe 4000 vaches

juin 21st, 2017

L’idée semble farfelue, mais un businessman qatari a bel et bien décidé d’importer 4.000 vaches laitières, rapporte Bloomberg. La semaine dernière, de nombreuses vidéos montraient les supermarchés du petit émirat pris d’assaut par des habitants craignant une pénurie alimentaire après que les relations diplomatiques et commerciales du Qatar avec plusieurs de ses voisins du Golfe ont été rompues. Le pays est accusé de soutenir plusieurs groupes terroristes au Moyen-Orient. Résultat: de nombreux produits alimentaires viennent à manquer. C’est Moutaz Al Khayyat, président de Power International Holding, une puissante entreprise qatarie, qui a eu l’idée d’importer des milliers de bovins. Il y a encore quelques semaines, la majorité des produits laitiers du petit émirat provenait d’Arabie saoudite, un des pays leaders de la fronde. Les vaches censées compenser ces importations arrivent tout droit d’Australie et des États-Unis. Pas moins de soixante vols jusqu’à Doha sont prévus, au vu du poids et du nombre des animaux: 4.000 bêtes de près de 600 kilos chacune. Il s’agit du plus gros transport aérien de bovins jamais effectué jusqu’à ce jour.     Très riche de part son pétrole et son gaz, on ne peut pas dire que le Qatar soit le champion de la production alimentaire locale. La majorité de ses ressources proviennent de l’importation. Après la rupture décrétée par ses voisins du Golfe, le le pays a dû ouvrir de nouvelles routes commerciales avec ses alliés restants. La Turquie a commencé à envoyer des produits laitiers à Doha tandis que l’Iran a fait parvenir des fruits et légumes à la capitale qatarie. Mais selon Moutaz Al Khayyat, «il est temps que le Qatar se mette au travail». À Doha, une campagne pour la production de produits locaux a démarré. Des drapeaux qataris ont été placés dans les supermarchés pour signaler les produits home made. Umm Issa, une employée de supermarché pro-gouvernement interrogée par Bloomberg, affirme que le fait de commencer une production locale est «un message de défiance» envers les pays qui ont rompu les relations diplomatiques. «Nous n’avons pas besoin d’eux. Notre gouvernement s’est assuré que nous n’ayons pas de pénuries et nous en sommes reconnaissants. Nous n’avons pas peur et nous n’allons pas mourir de faim.» La production de lait des 4.000 vaches devrait quant à elle commencer à la fin du mois de juin et couvrir un tiers de la demande qatarie d’ici mi-juillet. Le coût total du transport des bovins devrait dépasser les 7 millions de d’euros.

Générer du trafic

mai 24th, 2017

Avez-vous besoin de générer des mobs de trafic? Ces jours-ci qui ne fait pas? La concurrence pour le trafic est serré et vous devez connaître les secrets sur la façon de jouer le jeu et la façon de générer du trafic massif en utilisant des forums, des forums de discussion et des groupes. Il ne suffit pas de simplement gifler ensemble un site Web et espérer le meilleur. Il était auparavant lorsque l’Internet a commencé et tout mot-clé a été chaud. Les temps ont changé et si vous avez besoin de trafic, alors vous devez penser intelligemment et aller où les gens sont. Les forums sont les endroits où de vraies personnes vont. Pensez-y comme vous le feriez dans votre centre commercial local. Les gens y vont faire leurs courses, et pendant les saisons et les week-ends, il peut être difficile de trouver un endroit pour se garer. Presque tout magasin qui est mis en place dans un bon emplacement à l’intérieur du centre commercial fera bien, indépendamment de ce qu’ils vendent. La raison en est la circulation et l’exposition. Un forum ou un groupe de discussion est comme un petit centre commercial très optimisé. Les personnes qui fréquentent un forum s’y rendent pour obtenir des réponses sur le sujet à l’étude et, dans bien des cas, sont disposées à payer de l’argent pour obtenir des réponses et des solutions. Mettez-vous devant ce genre de trafic et vous ferez de l’argent. C’est vrai. Les gens se rassemblent dans ces forums quand ils ont un problème. Il y a un forum disponible pour n’importe quel sujet. Problèmes de santé, d’argent ou de problèmes familiaux, vous le nom – il ya un forum là-bas que les gens vont. Ils aiment à parler; Et vous serez hautement accepté si vous chime droit à leur niveau et offrir vos précieux conseils, sans la publicité de votre produit tout de suite. Mais j’ai besoin de faire de la publicité! C’est pourquoi je suis là! Non, vous êtes là pour ajouter de la valeur, pas pour spam le forum. C’est probablement l’erreur la plus fréquente que les gens font. Ils rejoignent un forum, ajoutent un lien à leur boîte de signature et commencent à distribuer des conseils et à pointer des personnes vers leurs sites Web. Pour les gens qui opèrent de cette façon, ils sont destinés à l’échec parce que les gens sur le forum ne sont pas stupides et n’apprécient pas être traités comme des vaches. Ils peuvent sentir un spammeur un mile de distance et vous pouvez obtenir interdit aussi vite que vos premiers posts aller vivre. Alors, comment pouvez-vous gérer cela? Donnez, donnez et donnez. Aller au forum et toucher les gens, les atteindre où ils sont vraiment à leur problème. Offrez de la valeur dans chaque poste que vous donnez et n’ajoutez pas votre lien jusqu’à ce que vous avez accumulé votre crédibilité. Prenez le temps de le faire correctement et vous aurez des gens courir les uns sur les autres pour arriver à votre lien. Ils viendront vous demander des conseils. Vous aurez mis en place comme leur expert, leur figure d’autorité qui se soucie vraiment d’eux et est prêt à aider. Cela, mon ami, est de l’or pur et vaut le temps d’atteindre. Le système: 1. Trouvez un forum, un forum de discussion ou un groupe qui met l’accent sur le problème que vous essayez de résoudre. 2. Joignez-vous à lui. N’ajoutez aucun lien vers votre site. 3. Faites des messages précieux et laissez les autres vous connaître et sont prêts à donner. 4. Une fois que vous vous sentez que vous êtes devenu un membre solide accepté du groupe, ajoutez votre lien à votre emplacement, mais ne l’annoncent pas. Si vous avez tout fait correctement, vous n’aurez pas besoin. A lire en détail sur le site de l’agence stimulation commerciale

Posobiec

mai 12th, 2017

Inconnu en France, le militant pro-Trump Jack Posobiec qui a tenté d’imposer les soi-disants “MacronLeaks” dans la dernière ligne droite de la présidentielle française pour discréditer Emmanuel Macron, s’est forgé une réputation outre-Atlantique. Marine Le Pen a perdu… tout comme Jack Posobiec. Ce militant américain pro-Trump voulait influer la présidentielle française en postant sur Twitter, 48 heures avant l’élection, un lien vers 9 gigaoctets de documents de campagne – dont l’authenticité doit encore être vérifiée – d’Emmanuel Macron. Le candidat du mouvement En Marche ! a été élu, malgré cela, avec 65,8 % des votes, dimanche 7 mai. Jack Posobiec n’en a pas moins semé une pagaille inédite dans l’histoire électorale française. Le timing était parfait. À quelques heures du début de la “période de réserve”, les soi-disants documents de campagne d’Emmanuel Macron étaient apparus sur la section politique ouvertement pro-Trump et d’extrême-droite du forum 4Chan, puis sont très rapidement relayés par Jack Prosobiec. Tenus par les obligations légales, les médias – dont France 24 – n’ont pas pu revenir sur ces “révélations”. Les partisans de Marine Le Pen ont alors eu le champs libre sur les réseaux sociaux pour diffuser aussi largement et rapidement que possible les rumeurs autour des documents de campagne, baptisés par ces trolls numériques “MacronLeaks”, dans un dernier effort pour barrer la route à l’adversaire de leur championne. Un exercice de cyber-propagande dans lequel Jack Prosobiec excelle. Il a mitraillé les plus de 100 000 abonnés à son fil Twitter de messages où il mélange théories du complot – les médias travailleraient de concert avec Emmanuel Macron -, et affirmations péremptoires sur la vie privée “cachée” du candidat d’En Marche ! et sa supposée volonté de régulariser tous les immigrés clandestins. En quelques heures, ce fervent supporter du président américain Donald Trump s’est transformé en fan numéro 1 de Marine Le Pen. Inconnu en France, il s’est déjà forgé une petite réputation aux États-Unis. Il a été directeur des “opérations spéciales” du mouvement Citizen for Trump et travaille pour le site canadien ultra-conservateur Rebel Media. Mais c’est son rôle dans plusieurs “fake news” (informations trompeuses) et théories du complot qui l’ont propulsé comme l’une des figures de premier plan de l’alt-right (droite “alternative” et suprémaciste). Il préfère se qualifier de “slavright”, une sorte de sous catégorie de l’alt-right, tout aussi xénophobe mais qui puiserait ses racines dans les pays d’Europe de l’Est. L’énergumène a du métier dans la diffusion de rumeurs. Sur son terrain de bataille favori, Twitter, il a lancé le hashtag #DumpStarwars, qui a connu son heure de gloire juste après l’élection américaine. Jack Posobiec l’utilisait pour appeler au boycott du film Rogue One dont le scénario, affirmait-il, avait été réécrit pour inclure des scènes anti-Trump. Face à la persistance de la rumeur, le scénariste du long métrage, Chris Weitz, avait dû publier un démenti officiel. Jack Posobiec est aussi lié à l’affaire du “pizzagate”, cette farfelue théorie du complot selon laquelle une pizzéria de Washington servait de façade à un réseau de pédophiles impliquant des personnalités du parti démocrate proches d’Hillary Clinton. Il n’en est pas à l’origine – elle provient de 4Chan – mais il l’a entretenue en allant filmer sur place un dîner d’anniversaire d’enfants qu’il a retransmis en direct sur Périscope (le service de vidéo en direct de Twitter). Effet garanti. Il est une autre manipulation dont Jack Posobiec serait l’instigateur, d’après le site Buzzfeed. Une semaine avant l’élection américaine, en novembre 2016, une photo montrant une pancarte appelant à violer Melania Trump, brandie lors d’une manifestation anti-Trump, est devenue virale sur les réseaux sociaux. Ce cliché était censé démontrer la violence des opposants au futur président américain, mais l’opération aurait en réalité été manigancée de bout en bout par Jack Posobiec. Buzzfeed a, en effet, pu consulter des messages téléphoniques indiquant qu’il a confectionné lui-même la pancarte. L’agité du tweet a nié en bloc ces accusations. Pourtant, ce militant pro-Trump a reconnu au site du New Yorker, le 6 mai, avoir eu recours à ce genre de procédé. Jack Posobiec a expliqué au célèbre magazine qu’il se voyait comme un « journaliste activiste » qui n’hésite pas à se « mêler à une manifestation anti-Trump pour scander des slogans anti-Clinton afin de voir et rapporter ce que ça donne ». En France, il a ainsi réussi à jeter un ultime trouble dans une campagne marquée par la violence de l’affrontement Macron-Le Pen.

Europe : que proposent les candidats à la présidentielle ?

avril 11th, 2017

Convaincu qu’il existe «un chemin pour réorienter l’Europe», le candidat investi par le Parti socialiste milite pour «une Europe forte et unie». Pour y parvenir, il veut faire adopter un «traité de démocratisation de la gouvernance» dans la zone euro. Ce traité prévoit le remplacement de l’Eurogroupe par une assemblée parlementaire constituée de députés nationaux plutôt que d’eurodéputés. Cette nouvelle assemblée aurait pour mission de décider du budget de la zone euro, mais aussi des politiques d’harmonisation fiscale et sociale ou des objectifs de réduction des déficits. Elle fixerait par exemple le taux minimum de l’impôt sur les sociétés en Europe. L’ex-ministre de l’Éducation entend aussi lancer un projet de défense européenne. Pour cela, il espère renforcer les moyens de sécurité aux frontières en soutenant l’agence Frontex. Désireux de créer un «hub européen», Benoît Hamon prône la mutualisation progressive des moyens de renseignement pour aboutir à une agence de renseignement européenne. Ce projet est dans la lignée des propositions formulées par François Hollande lors d’un mini-sommet à Versailles, le 6 mars 2017. Benoît Hamon est aussi pour une révision de la directive sur les travailleurs détachés , qui favorise la libre circulation des personnes et permet aux salariés des États membres de travailler dans un autre pays de l’Union européenne. Cette révision comprendrait une meilleure lutte contre la fraude des sous-traitants, le renforcement des inspections du travail mais aussi des contrôles sur les chantiers. L’objectif du candidat de la gauche: «à travail égal, salaire égal»